CITATIONS ET PROVERBES À SE SOUVENIR

mercredi 18 juillet 2018 à 00:19:50 HaE

Rechercher

Citations à se souvenir

Nombre total de citations : 16343

Lettre M (Citation 101 à 200 de 1188)

« Madame, Georges Bernanos a écrit : «Les idées sont comme les jolies femmes… elles peuvent mal tourner.» C'est pourquoi Madame, aussi jolie que vous soyez, je n'ose pas vous proposer mon idée fixe, car ça pourrait nous entraîner dans une action corporelle commune et ça pourrait aussi mal tourné ou encore pire, mal finir pour nous deux… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Gilbert Cesbron a écrit : «Il est souvent plus difficile d'adresser la parole à une femme que de coucher ensuite avec elle.» Comme je suis très timide Madame, je vous écris ces simples petits mots : Voulez-vous coucher avec moi ce soir ??? Si vous me désiré, vous pouvez me répondre par courriel… Sinon… Oubliez-moi… »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Gilbert Cesbron a écrit : «Il y a des femmes que l'on écoute que d'un œil.» Il faut que je vous prévienne Madame, comme je ne vois que d'un œil, je ne vous écouterai donc qu'à moitié… d'où l'importance de bien réfléchir à ce que vous allez me dire dorénavant… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Grace Dos a écrite : «Je ne peux comprendre pourquoi je suis incomprise.» C'est simple Madame, votre compréhension de votre incompréhension est tellement nulle que vous en êtes sourde, mais malheureusement pas muette… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Groucho Marx a dit : «Payer une pension alimentaire revient à donner de l'avoine à une jument morte.» Pensez-vous vivre encore bien longtemps Madame ??? Avez-vous encore bon appétit ??? Si cela continue encore longtemps Madame… vous devez être consciente que je n'aurai plus aucune graine à vous offrir !!! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Henri Prades a écrit : «Sauver un arbre, manger un castor.» Mais vous Madame, si vous avez des problèmes à manger une queue de castor, vous pourrez vous contenter de mon bambou qui risque d'être plus comestible et ainsi vous ferez une bonne action tout en me sauvant la vie… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Hervé Lauwick a écrit : «Les Anglaises adorent les chevaux, mais elles semblent ignorer le bidet.» Mais vous ma belle Lady, je ne comprend vraiment pas… Vous m'aviez juré que vous ne faisiez de l'équitation que sur moi !!! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, il paraît qu'on apprend plus sur quelqu'un en l'écoutant parler qu'en écoutant les autres en parler... Madame, je vous en prie, ne dites plus rien, car la cour est pleine… Je sors immédiatement de votre vie… Vous pouvez m'oublier à tout jamais… Ça m'a fait plaisir de vous connaître… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, il paraît que vous parlez le français comme une vache espagnole mais, vous pouvez vous consolez Madame, vous faites l'amour comme une déesse romaine de l'Antiquité… C'est tout à votre honneur… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, il y a au moins deux catégories de Femmes : celles que les Hommes baisent et celles qui se font un malin plaisir de baiser les Hommes qu'elles rencontrent… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, il y a un proverbe français qui dit que «Les yeux ont toujours faim de voir…» En ce qui me concerne Madame, je n'aurai cesse de vous regarder en tout temps et mon appétit à votre égard sera toujours sans aucune commune mesure… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'adore quand vous me recevez à la bonne franquette, mais je déteste quand vous me servez en mettant les petits plats dans les grands, car j'ai tellement peur de mettre les pieds dans le plat et surtout, que vous me preniez au pied de la lettre ! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai déjà lu : «Toute femme a sa fortune entre ses jambes.» Eh bien Madame, vous devez être immensément riche sinon vous risquez de devenir, à plus ou moins long terme, une vraie cause désespérée !!! Pensez-vous que vous et moi ferions un beau petit couple ??? Est-ce que je suis votre numéro gagnant ??? »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai lu qu'«Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire.» À bien y penser, je dois malheureusement reconnaître Madame que c'est un peu beaucoup votre cas… D'ailleurs, je songe sérieusement à inventer une ceinture buccale à votre intention… ce qui pourrait vous aller à ravir… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai lu qu'un chien-guide est un animal qui n'a pas de prix, mais qui coûte les yeux de la tête... Quelle remarquable analogie avec la poule de luxe… Ne trouvez-vous pas Madame ??? D'ailleurs,faites-vous partie de cette catégorie de la gent féminine Madame ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai lu que «L'intelligence, c'est comme un sous-vêtement; il faut en avoir, mais ne pas l'exhiber.» Mais vous Madame qui ne porte pas de sous-vêtement… Que doit-on en conclure ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai lu quelque part : «Ce n'est pas parce que vous mariez une infirmière que vous serez traité nécessairement aux petits soins.» Mais Madame, avec toutes les expériences vécues avec mon petit Ange en blanc, j'ai bien peur de me retrouver aux soins intensifs un jour ou l'autre ! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai lu quelque part : «L'Homme est comme le linoléum : si vous l'étendez correctement la première fois, vous pourrez lui marcher dessus pendant plus de 20 ans.» Alors, voulez-vous bien me dire Madame, la manière dont vous allez vous y prendre pour bien m'étendre correctement et surtout quand l'heureux événement va se produire ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai lu quelque part : «Les femmes commencent par nous tomber dans l'œil et finissent par nous tomber sur les nerfs.» C'est sans doute pourquoi Madame j'ai les nerfs à vif, le bambou au repos et que la vision dans mon meilleur œil diminue de plus en plus… »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai lu quelque part : «Qui a une femme à gros seins ne meurt pas de faim…» En ce qui vous concerne Madame, pensez-vous que je vais mourir de faim ou si vous croyez que je serai au régime aussi longtemps que nous serons ensemble ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai lu quelque part : «Vivons pleinement ce jour car hier n'est plus et demain ne viendra peut-être jamais.» Et j'aurais le goût d'ajouter Madame, aimons-nous follement pendant toute cette nuit d'amour car comme on ne connaît pas l'avenir, ça pourrait bien être la dernière que nous passions ensemble… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'ai tellement besoin de temps pour vous admirer et vous regarder sous toutes les coutures que je n'ai malheureusement plus de temps à consacrer au travail afin de pouvoir vous offrir régulièrement les magnifiques cadeaux que vous méritez amplement… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, j'échangerais bien volontiers vos deux belles oranges rondes et bien proportionnées contre mes noix d'acajou très savoureuses. »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Jacques Sterberg a écrit : «Beaucoup d'hommes ont une idée derrière la tête. Très loin derrière, presque toujours.» Mes idées à moi Madame, elles sont toutes en avant de la tête de mon bambou et si vous vous ouvrez complètement à moi, je pourrai alors toutes les partager avec vous… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je dois vous l'avouer fièrement, vous êtes le plus beau fleuron de toutes mes conquêtes féminines et je ne saurais assez vous rendre hommage, Madame, pour votre collaboration à cet exploit tout à fait remarquable en ce qui me concerne… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Je me dois d'être sincère avec vous…
Sentir votre derrière derrière mon derrière,
Ne me procure aucune grande sensations…
À moins que vous ayez une idée précise derrière la tête ! (*++) »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je ne veux pas que vous jouiez «À mords-moi le nœud!» avec mon bambou, car comme vous risquez de ne pas respecter les règles de l'art, ce dernier peut drôlement en pâtir ! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je pourrais en tout temps tourner les coins ronds en votre compagnie; mais, si vous tournez continuellement en rond… je vous laisse faire la toupie tant que vous voulez et il me fera grand plaisir de revenir vous voir un peu plus tard quand vous aurez terminé vos mouvements circulaires… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je suis toujours pendu aussi bien à vos lèvres supérieures qu'à vos lèvres inférieures, mais cela ne veut pas dire pour autant que vous allez réussir à me passer la corde au cou pour mieux me pendre pour assouvir vos bas instincts… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je veux bien être pendu à vos nichons pour le reste de mes jours, mais je tiens à tout prix à éviter de me retrouver prisonnier entre vos mains très peu rassurantes… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je veux bien vous obéir au doigt et à l'oeil pour un certain temps mais, de grâce, ne me montrez pas du doigt et encore moins le doigt. »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je viens d'apprendre que vous m'avez élu la flamme de votre coeur... ma très chère Madame, j'aimerais que vous ne brûliez pas les étapes car notre relation pourrait faire des flammèches et tout cela risquerait de se terminer par un burn out pour vous et j'en serais des plus désolé… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je vous aime beaucoup mais de très loin car, de trop près, vous m'êtes complètement allergique. »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, je vous l'accorde, vous avez de très beaux nichons mais, de grâce, n'écrasez pas mes bijoux de famille car ils ont besoin de prendre l'air… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Jean Baudrillard a écrit : «Rien n'emplit mieux une main qu'un sein.» Imaginez alors que ce soit la bouche Madame, quel contentement et quel plaisir pour le corps et pour l'esprit de la personne qui a la chance d'en profiter… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Jean Baudrillard a écrit : «Rien n'emplit mieux une main qu'un sein.» Mais vous Madame, non seulement un de vos seins emplit une main, mais, et en cela je suis très comblé, il emplit mes deux mains !!! Quel merveilleux exploit de la nature… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Jean Delacour a écrit : «Il arrive à un âge où le moindre mâle est un bien pour une femme.» Madame, il serait très impoli de ma part de vous demander votre âge… mais je suis prêt à m'offrir en pâturage à vos plus bas instincts… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Jean-François Regnard a écrit : «Le sexe à Paris a la mine jolie, la croupe rebondie.» Madame, je vais vous faire une confidence, même si nous ne sommes pas à Paris cette citation vous va à ravir et vous pouvez en être très fière Madame… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, John Dos Passos a écrit : «Les Femmes regardent dans votre poche et non dans votre cœur.» Vous savez Madame, vous pourriez facilement fortifier votre cœur si vous vous occupiez davantage de l'anatomie proprement dite de notre poche plutôt que de jauger sa plus value… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, José Artur a écrit : «Tant qu'elle a ses dents de lait, une femme est inoffensive.» Alors vous Madame qui avez encore vos dents de sagesse je suis prêt à parcourir un long chemin avec vous pourvu que vous ne passiez pas à l'offensive et que vous mettiez de côté votre personnalité explosive… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, José Cabanis a écrit : «Connaissant les hommes, je donne toujours raison aux femmes.» Je dois vous avouer Madame, connaissant les Femmes comme je les connais, je donne toujours l'absolution aux Hommes… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Joseph Joubert a écrit : «On ne pense plus au visage de la femme dont on voit le corps nu.» Mais moi qui ai énormément de pudeur Madame, c'est uniquement votre visage qui monopolise complètement mes pensées. »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Joseph Templier a écrit : «Accompagner quelqu'un c'est se placer ni devant, ni derrière, ni à la place… C'est être à côté.» En ce qui me concerne Madame, je préfèrerais être au-dessus ou en dessous de vous… À vous de choisir… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Jules Renard a écrit : «Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe.» Mais moi Madame ma graine a assez germé, elle ne demande qu'à être cueillie et il serait important que vous reteniez ce type de lecture corporelle… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, L.-P. Robidoux a écrit : «Le cœur a des tisons que la raison n'éteint pas.» Et c'est pour cette raison, Madame, que je brûle d'amour pour vous et que mon cœur est si enflammé à votre égard sans possibilité d'éteindre l'incendie… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, la stérilité, c'est hériditaire ??? »

Auteur anonyme

« Madame,
Le bambou de l'Homme est son porte-étendard…
Il est toujours droit devant
Et en position élevée…
il flotte aux quatre vents
Et très rarement on le voit en berne…
Il aime bien conquérir, défricher
Et, parfois, ensemencer de nouvelles terres… »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, le bambou de l'Homme est très souvent bandant, régulièrement pendant, mais jamais repentant… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, le Capitaine a écrit : «La longévité d'un Homme est directement proportionnelle à la capacité de la Femme de bien s'occuper de lui…» Est-ce pour cette raison Madame que je suis condamné sans appel à mourir demain ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, le Capitaine a écrit : «La vie est un merveilleux cadeau réussi si ce dernier est bien développé…» Eh bien Madame, comme mon bambou est bien développé je vous l'offre comme un cadeau de bienvenue et cela en toute simplicité… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, le Capitaine a écrit : «Le pouvoir extraordinaire de la Femme sur l'Homme c'est de voir le bambou de ce dernier au point mort et de ne rien faire pour le ressusciter…» Je veux bien croire Madame que vous ne croyez pas en la résurrection des morts, mais vous pourriez faire un petit effort et ce serait tout à votre honneur… »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, le Capitaine a écrit : «Une Femme sans maquillage est semblable à une tarte sans crème fouettée… cela a l'avantage de ne pas être indigeste !!!» Mais si je décore votre magnifique corps de Déesse avec de la crème fouettée, alors là Madame vous allez me créer tout un effet érotique et je ne suis pas certain que mon cœur va y résister… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, madame de Pompadour a écrit : «Que de femmes ont de la cervelle pleine la poitrine.» Mais vous Madame, avec la poitrine que vous avez, voulez-vous bien me dire où se trouve votre cervelle ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, malgré le fait que vous ayez une cervelle d'oiseau et que vous ne voliez pas très haut… je vous adore Madame et j'aime bien vous serrez dans mes bras très très fort… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Mariana José de Lara a écrit : «Heureux ceux qui ne parlent pas : car ils s'entendent.» Alors Madame, si vous continuez à garder ainsi le silence, vous allez enfin finir par entendre mon cœur battre pour vous… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Ménandre a dit :
- La femme est à l'homme un mal agréable.
Mais ce qu'il avait oublié d'ajouter Madame
C'est qu'à la longue, à défaut d'être convenable,
Vous devenez de plus en plus désagréable… »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Michel Patrick Kin a écrit : «Les Hommes ont peut-être découvert le feu, mais les Femmes ont découvert comment jouer avec.» Madame, si je ne vous ai pas trop mis le feu au cul, seriez-vous d'accord pour jouer avec mon bambou ardant et flamboyant ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Molière a écrit : «La tête d'une femme est comme une girouette au haut d'une maison, qui tourne au premier vent.» Pensez-vous Madame que la tête de mon bambou peut immobiliser le regard de votre tête de girouette ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Monsieur…
Si un jour vous vous décidez enfin à cesser
De vous mentir à vous-mêmes et à votre entourage,
La vérité enlèvera lentement tous ses déguisements
Et
Retrouvera alors sa couleur naturelle d'antan
Et cela, aux yeux de tous… »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, ne soyez pas une poule mouillée ou une poule de luxe… devenez plutôt une oie blanche qu'il fera bon de s'occuper et qu'il sera intéressant d'apprivoiser… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, ne vous accrochez pas à moi comme à une bouée de sauvetage mais, vous en êtes capable, volez de vos propres ailes et vous verrez que vous pourrez aller très très loin sans moi… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, ne vous demandez pas ce que votre Homme peut faire pour vous, mais demandez-vous plutôt tout ce que vous pouvez faire pour satisfaire et plaire à votre Homme et cela en tout temps… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, nez en moins cul en plus et avec vos yeux pairs verts, vous êtes belle comme un coeur… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Nietzsche a écrit : «Ce n'est pas le doute, mais la certitude qui rend fou.» Madame, en aucun temps vous ne devez avoir de doute que je vous aime… Mais comme j'ai la certitude que vous ne m'aimez pas… alors Madame, ça me rend tout simplement fou de vous… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, on m'a dit que vous me voyez dans vos fantasmes érotiques… Je vous en prie Madame, oubliez-moi… je ne suis qu'un mirage qui ne vous apporterait que déception et amertume… Merci sincèrement d'avoir pensé à moi et vous pouvez passer au suivant… »

--- Jacques CARON (Capitaine) ***

« Madame, Oscar Wilde a dit : «Vingt années d'aventures font tomber une femme en ruines… Vingt années de mariage font d'elle une sorte de monument public.» Mais vous Madame, au cours des vingt dernières années, vous n'avez connu ni aventure ni mariage… On peut alors vous comparer un peu à de la chair fraîche offerte à une meute de loups qui n'ont plus leurs dents… »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Oscar Wilde a écrit : «L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.» Madame, comme il est étrange et inusité que le nom de mon expérience porte exactement le même nom que le vôtre… Comme le hasard semble bien faire les choses… il s'agit de savoir pour qui ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Pierre Belfond a écrit : «Chez bien des femmes, les pensées s'élèvent quand les seins tombent.» Mais moi Madame, quand la tête de mon bambou s'élève au plus haut je pense à vous, je vois vos seins… je pense en bas de la ceinture… Toujours plus bas… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Pierre Dac a écrit : «Il est souvent trop tôt pour savoir s'il est trop tard.» Mais tôt ou tard Madame nous devrons mieux nous connaître… Si ce n'est pas dans nos pensées, tout au moins au lit en faisant l'amour et cela en espérant que ce soit plus tôt que trop tard… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Pierre Dac a écrit : «Rien ne prédispose davantage à l'aspect pensif que l'absence totale de pensée.» Mais vous Madame qui est maîtresse dans l'art de mettre en pot les pensées, je ne vois vraiment pas en quoi cette citation peut vous causer préjudice en quoique ce soi Madame… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Pierre Dac a écrit : «S'il est bon de ne rien dire avant de parler, il est encore plus utile de réfléchir avant de parler.» Madame, quel beau sujet de réflexion à penser pour vous… Certe on ne peut rien dire de plus avant d'en parler davantage… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Plutarque a écrit : «Quand les bougies sont éteintes, toutes les femmes sont jolies.» Mais vous Madame, vous êtes lumineuse dans le noir et vous éclairez toute ma nuit… Je ne peux vous en demander davantage… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, pourquoi voulez-vous me faire l'amour ce soir? Êtes-vous en peine d'amour ou est-ce pour sauver votre amour propre? Mais, à bien y réfléchir Madame, je ne tiens pas du tout à le savoir! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, quelqu'un m'a dit un jour : «Une personne n'est jamais réellement bien habillée tant qu'elle ne porte pas son sourire…» En ce qui vous concerne Madame, je dois vous avouer bien candidement qu'un rien vous habille et, ce faisant, vous ensoleillez ainsi complètement ma journée… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, René Berthiaume a écrit : «Noisette en bouche, une queue comme un ? : l'écureuil.» Si jamais un jour vous avez mes noisettes en bouche Madame, mon bambou ne sera pas un ? mais deviendra à coup sûr un ! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Roland Topor a écrit : «Le plus bavard des perroquets peut garder une minute de silence.» Alors Madame si un perroquet peut garder une minute de silence, il vous sera sans doute aisé d'en rajouter quatre et tout le monde sera content y comprit le perroquet… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Saint François de Sales a écrit : «Un Saint triste est un triste Saint.» Eh bien Madame, il en est de même de vos seins car si votre Homme est incapable de s'en occuper adéquatement et surtout régulièrement, ce sera pour vous d'une tristesse infinie… C'est doublement triste Madame… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Samuel Johnson a écrit : «L'amitié, c'est être confortablement rempli de rôti de bœuf; l'amour, c'est être pétillant de champagne.» Alors Madame, je veux bien être votre rôti de bœuf du jour si en contrepartie vous me laissez m'abreuver à vos bulles de champagne toute la nuit… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, San Antonio a écrit : «Le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève.» Voulez-vous bien me dire Madame quand enfin vous allez vous décider à penser à moi ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, selon la Loi de Murphy : «Quand on décore un sapin de Noël, on a toujours l'impression qu'il nous manque une guirlande de plus!» Soyez rassurée Madame, je ne voudrais absolument pas qu'on vous rajoute une boule de plus… je suis très bien servi comme ça… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Shad Helmstetter a écrit : «Apprendre, c'est déposer de l'or dans la banque de son esprit.» Eh bien Madame si vous apprenez correctement à servir votre Homme tout au long de votre union avec lui… Comme il mourra sans doute avant vous, alors vous pourrez allègrement profiter de sa fortune que son esprit aura pris soin de vous léguer il va sans dire… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Shakespeare a écrit : «Il est aussi aisé de compter les atomes que de résoudre les propositions d'une amoureuse.» Madame, que j'admire Shakespeare pour son grand talent de savoir compter, car moi malheureusement je n'ai aucun esprit pour résoudre une énigme quelle qu'elle soit… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, si je puis vous rassurez, ce n'est pas parce que vous êtes une jolie blonde que vous n'êtes pas intelligente, loin de là; mais d'un autre côté, cela ne veut pas dire, et vous devez en être très consciente Madame, que vous n'avez aucun défaut de conception pour autant… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, si le diable vous connaissais comme moi je vous connais, vous seriez la reine de son foyer et il n'aurait plus besoin de bois de chauffage car il carburerait à la combustion spontanée grâce à vous Madame… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, si on vous regarde de loin vous êtes une beauté phénoménale… mais si on vous regarde de trop près, vous êtes plutôt une beauté fatale pour ne pas dire une erreur mentale à éviter de faire à tout prix pour éviter de le regretter amèrement… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, si vous avez les seins qui tombent… c'est simple, faites-vous les relever ou soutenir par les mains expertes d'un Homme qui ne demandera qu'à vous rendre service… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, si vous m'acceptez comme je suis, avec mes qualités, mes défauts et mon amour infini pour vous… vous serez Madame la plus heureuse et la plus comblée de toutes les femmes que j'ai pu connaître avant d'avoir eu la chance et le privilège de vous rencontrez… (*++) »

--- Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, si vous n'êtes pas prête pour faire un tête-à-queue à l'improviste, n'entreprenez aucun corps-à-corps avec qui que ce soit… c'est perdu d'avance… »

--- Jacques CARON (Capitaine) ***

« Madame, si vous voulez voir votre homme mourir lentement étouffé, continuez de le laisser pendu à vos lèvres. »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Soren Kierkegaard a écrit : «La nature féminine est un abandon sous forme de résistance.» Madame, voulez-vous être mon plat de résistance ou si vous préférez abandonner votre nature féminine au dessert ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, souvenez-vous toujours que la canne de mon bambou peut se changer en canne à sucre selon votre bon vouloir… Il n'en tient qu'à vous de vous sucrer le bec… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Suaire Michel a écrit : «L'intelligence n'est pas une maladie sexuellement transmissible, car plus vous vous faites baisés, moins vous êtes intelligent.» Mais vous Madame qui n'a jamais été baisée… vous devez être géniale, ce qui est très très rarissime chez la femme… Vous devez en être très fière Madame !!! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Talleyrand a écrit : «Les Femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l'occasion, mais jamais à celui qui la manque.» Madame, loin de moi l'idée de vous brusquer, mais je ne voudrais surtout pas manquer l'occasion qui s'offre à moi de vous inviter à faire l'amour ensemble… Ainsi, vous n'aurez rien à vous pardonner en ce qui me concerne… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, Tristan Bernard a écrit  : «Les femmes sont extraordinaires… elles savent se servir de leur moindre atout : l'une, c'est sa démarche, l'autre son décolleté, une troisième, ses jambes… il y en a même qui se servent de leur intelligence !» Alors Madame, le Jour où les Femmes utiliseront tous ces atouts en même temps… Ce jour-là, elles auront tous les Hommes à leurs pieds et elles pourront obtenir d'eux tout ce qu'elles désireront… Ils deviendront fous d'elles et seront leurs esclaves à tout jamais… Attention Mesdames, ce que vous venez de lire est malheureusement pour vous de la pure fiction… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, un dicton français dit : «S'il y a des noix, l'hiver sera long.» Eh bien moi Madame, je vous offre volontiers mes noix d'acajou pour vous réchauffer tant et aussi longtemps que vous en aurez de besoins et cela peu importe la longueur de l'hiver… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, un proverbe africain dit : «Le derrière de la femme est plus doux que sa tête.» Es-ce vrai Madame ??? ou c'est tout simplement l'idée géniale d'un heureux huluberlu macho !!! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, un proverbe africain dit : «Qui veut souffrir, traîne son sexe dans la fourmilière.» Madame, je suis prêt à me faire bouffer tout cru par un essaim d'Amazones à votre image et n'ayez crainte, je ne demanderai le secours de personne ! »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, un proverbe africain dit : «Tout a une fin sauf la banane qui en a deux.» En ce qui me concerne Madame, pourriez-vous me dire quelle fin de ma banane vous préférez ??? »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, un proverbe algérien dit : «Un plat sans oignon est comme une femme sans raison.» Qu'en pensez-vous Madame ??? Eh bien, mon très cher Monsieur, ne perdez pas la raison, mêlez-vous de vos oignons et les femmes n'en seront que plus odorantes à votre sens olfactif si vous en avez encore un bien sûr… »

Jacques CARON (Capitaine)

« Madame, un proverbe allemand dit : «Les jeunes filles sont des raisins frais et les vieilles filles sont des raisins secs.» Mais vous Madame, êtes-vous passée date ??? ou vous êtes mi-figue, mi-raisin ??? »

Jacques CARON (Capitaine)


Dernière mise à jour du site : 14 juillet 2018


[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! - Niveau 2.1. | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
© 2008/2018; Jacques Caron, Brossard, Québec (Canada)